Aperçu du diagramme


Depuis près d’un demi-siècle, la grue en papier est un symbole international de paix, de tolérance et de solidarité multiculturelle.

 

La grue est traditionnellement au japon un animal sacré, censé vivre 1000 ans, symbole de longévité, santé et bonheur. Selon une croyance populaire, si une personne réalise 1000 grues en origami, sa vie sera longue et un de ces vœux sera exhaussé.

Après la seconde guerre mondiale, un jeune japonaise âgée de douze ans Sadako SASAKI, atteinte de leucémie suite au bombardement atomique de la ville d’Hiroshima, voulut réaliser 1000 grues en papier dans l’espoir de prolonger son existence. Comprenant rapidement qu’elle ne guérirait pas, elle se mit alors à prier pour un monde de paix dans lequel une tragédie comme celle d’Hiroshima ne pourrait se reproduire.

À sa mort, elle avait fait 644 grues. Ses amis et camarades de classe finirent son œuvre et collectèrent une importante somme d’argent qui servit à la construction d’un monument en la mémoire de Sadako et de tous les enfants morts de maladie.

Pièce(s) jointe(s):
Télécharger ce fichier (La_grue_traditionelle_d_Hiroshima.pdf)La grue traditionnelle d'Hiroshima.pdf195 Ko